Isoler sa maison pour réaliser des économies d’énergies c’est bien, mais souvent, l’une des sources de perte d’efficacité du chauffage dans la maison est la chaudière. Souvent les particuliers s’interrogent : pourquoi changer une chaudière qui tourne encore ? C’est vrai que lorsqu’une chaudière fonctionne, on hésite à la remplacer. Quitte à se retrouver avec une antiquité … souvent très coûteuse.

Optimiser son système de production de chaleur est en effet une source d’économies non négligeable, que l’on utilise du gaz naturel, du butane ou du fioul. Quels sont les avantages d’un tel équipement ? Bien entendu la moindre consommation d’énergie. Selon les professionnels du secteur, on peut estimer à environ 20 % la baisse de consommation d’énergie (dans le cas d’une installation adaptée notamment s’agissant des émetteurs de chaleur). Ce n’est pas rien lorsque l’on connaît le prix du fioul ou du gaz.

Rendement supérieur à 100 %

Comment est-ce que cela fonctionne ? Le principe de la chaudière à condensation est simple. Contrairement à une chaudière ancienne, qui va produire de la chaleur pour réchauffer l’eau du circuit de chauffage et le fumées, qui seront perdues, la chaudière à condensation va optimiser l’utilisation de l’énergie de la façon suivante : grâce à un échangeur, aussi appelé condenseur, produit de la chaleur qui sert à réchauffer l’eau d’une part ainsi que des fumées, placé entre le foyer de combustion et le conduit d’évacuation, refroidit ces fumées, capte les calories qu’elles contiennent et les utilise pour réchauffer l’eau de retour du circuit des radiateurs. Cette chaleur s’ajoute à celle produite par le foyer, permettant ainsi d’améliorer considérablement le rendement de la chaudière : celui-ci peut dépasser les 100 % ce qui veut dire que pour 1 kWh d’énergie consommée pour chauffer, la chaudière va restituer un peu plus de 1 kWh de chaleur ! On comprend dès lors l’intérêt qu’il y a à investir dans ce type d’appareil qui permet aussi la production d’eau chaude sanitaire.

Sur ce point, plusieurs options sont possibles. On peut choisir une chaudière à production d’eau chaude instantanée (ce n’est pas la solution la plus économique car il y a déclenchement de l’appareil à chaque fois), la chaudière à micro-accumulation qui dispose d’un petit ballon d’eau chaude évitant le déclenchement du bruleur à chaque fois que l’on veut se laver les mains à l’eau tiède (cette solution apporte un réel plus en terme de confort), la chaudière à accumulation, qui permet grâce à un ballon d‘eau chaude de grande taille (il peut compter jusqu’à 300 l) de disposer d’un stock d’eau chaude conséquent en permanence. Et en fonction de la place dont vous disposez et de la puissance dont vous avez besoin, vous pouvez choisir une chaudière au sol, en colonne ou murale.

Nouvelles techniques

Les fabricants de chaudières ne sont jamais en reste s’agissant des innovations et développent en permanence de nouveaux produits. Deux innovations importantes dans le domaine de la chaudière ont vu le jour ces dernières années. D’une part la chaudière hybride : Elle associe une chaudière à condensation à une pompe à chaleur. Lorsque la température extérieure ne descend pas au-dessous d’une certaine température, la pompe à chaleur assure le chauffage de la maison. Au-dessous, c’est la chaudière à condensation qui prend le relais ; c’est elle également qui assure la production d’eau chaude sanitaire. Ainsi le particulier bénéficie du système de chauffage le plus performant à chaque moment de l’année.D’autre part la chaudière à micro-cogénération : Le principe de la cogénération consiste à produire en même temps et dans la même installation, à partir de la même énergie combustible, de la chaleur  et de l'énergie électrique. Le moteur qui permet de générer de l’électricité est combiné à un système à condensation, permettant ainsi d’obtenir un très bon rendement de votre chaudière Quand les besoins en chauffage sont très importants, du gaz est injecté dans un deuxième circuit avec un brûleur d’appoint pour ne produire que de la chaleur. Contrairement aux chaudières à condensation, les chaudières à micro-cogénération ne permettent pas l’utilisation de l’énergie fioul.